Documents de base

Brochure de présentation
projet éducatif et pédagogique, règlement des études ou d’ordre intérieur, offre d’enseignement, horaire des bus et trains : tous ces documents vous sont proposés ici en téléchargement sous forme de fichiers pdf (nécessite Adobe Acrobat Reader, logiciel gratuit à télécharger).

Documents:

Projet éducatif

Téléchargez le ici.

Une tradition et une histoire

Dans le système de liberté d’enseignement, l’organisation des écoles est fondée sur la pluralité des initiatives. Selon les besoins du temps et des lieux, les communautés chrétiennes ont pris leurs responsabilités afin de former les jeunes dans le souci du respect de la personne et dans la perspective des valeurs proposées par l’Evangile. Les religieux et des laïcs, membres du pouvoir organisateur, sont conscients de la diversité des réalités dans laquelle s’inscrit leur action : contexte urbain à Gosselies, contexte rural à Bure. Tenant compte de ces particularités, sources de richesse et de diversité, leur projet éducatif participe toutefois de la même tradition vivante, au sein de laquelle chacun doit pouvoir recevoir une formation solide et se sentir librement appelé à vivre la Bonne Nouvelle annoncée par Jésus-Christ. Toute tradition s’inscrit dans une longue histoire. Le collège d’Alzon de Bure et le collège Saint-Michel de Gosselies ont été fondés, l’un en 1900 et l’autre en 1955, par les Pères Assomptionnistes, dont la congrégation fut instituée à Nîmes en 1845 par Emmanuel d’Alzon. Ce dernier voulait mettre au service de l’Eglise un groupe de jeunes chrétiens bien formés et capables d’affronter les situations difficiles. Ce premier objectif s’est peu à peu développé dans le sens d’une mission éducative plus largement ouverte sur toute société et aujourd’hui sur l’ensemble du monde. Homme de tempérament et de forte conviction, le Père d’Alzon voulait offrir aux jeunes une formation sérieuse et exigeante, menée dans un climat de franchise et de simplicité. La visée ultime de ce programme d’éducation consistait à « la formation de Jésus-Christ dans les âmes », soit faire en sorte que les jeunes puissent avoir à l’égard du monde la même attitude que Jésus-Christ. Si une telle attitude n’implique pas nécessairement la foi dans Jésus, fils de Dieu, elle demande toutefois d’accepter et de se conformer à son mode d’être, lequel est fait notamment du respect de chaque personne, de solidarité, du refus de la violence et de l’exclusion, du sens de l’intériorité.

Des valeurs fondatrices

Chaque adolescent possède une personnalité qui lui est propre et qui résulte de son caractère, de son intelligence et de l’éducation reçue dans sa famille. Nos deux collèges souhaitent accueillir chacun dans le respect de sa singularité pour lui permettre de se développer harmonieusement et d’accéder ainsi à la plus large autonomie. Ce souci d’ouverture est fondé sur le refus de toute forme de discrimination. Il s’accompagne aussi d’une attention aux difficultés de chacun et d’un soutien particulier à tous ceux qui en ont le plus besoin. L’exigence de l’éducation ne signifie pas privilégier les meilleurs, mais bien au contraire offrir à chacun la possibilité de trouver son équilibre et d’exprimer ses véritables talents personnels. Les jeunes sont par ailleurs confrontés à un monde global, complexe et chaque jour plus difficile à appréhender. Il nous appartient dès lors de leur offrir une formation solide, fondée sur une intelligence tout aussi curieuse que critique. Ils pourront ainsi devenir des citoyens actifs, responsables et solidaires. Pour être capables de s’insérer activement dans la vie professionnelle et d’affronter positivement les défis de notre société. les jeunes ont plus que jamais besoin de recevoir des instruments intellectuels fiables et adéquats qui prennent sens au regard d’un projet de vie valorisant pour chacun d’entre eux. Cela signifie pratiquement que nos collèges souhaitent inculquer aux jeunes une méthode de travail rigoureuse qui leur permette de tirer profit des oeuvres majeures de la culture (qu’elles soient artistiques, littéraires ou scientifiques), de maîtriser pleinement les savoirs essentiels (depuis la maîtrise de la langue maternelle à celle des langues étrangères en passant par les mathématiques et les sciences), et d’être finalement capables d’apprendre par eux-mêmes. Cette maîtrise des connaissances intellectuelles s’accompagne d’un souci apporté à l’épanouissement physique. Enfin, l’acquisition de ces différentes compétences se réalise dans le cadre d’un apprentissage aux règles de la société démocratique fondée sur la justice et le respect des droits de l’homme. Si savoir et savoir-faire constituent les fondements indispensables de notre projet éducatif, ils doivent toutefois être structurés par un savoir-être qui en garantisse les finalités, afin de permettre une réalisation constante et progressive des potentialités de chaque adolescent. Un tel savoir-être trouve son origine dans l’esprit de famille caractéristique des établissements organisés par les Pères de l’Assomption. Celui-ci anime le travail éducatif de nos établissements et il dessine un horizon éclairé par la personnalité et le message de Jésus-Christ. C’est à la lumière de celui-ci que nous sommes invités à nous humaniser pleinement et à donner une signification féconde à notre existence.

Une communauté de vie et de travail

Développer un esprit de famille demande que chacun s’implique activement pour favoriser, selon ses moyens et à la place qu’il occupe, une communauté où il est agréable de vivre ensemble. Cet objectif se concrétise par un climat de vérité et de confiance, par la politesse du cœur, par le dynamisme de l’amitié, par le sens du don gratuit et par l’ouverture au mystère d’autrui. Il s’accompagne également du sens du pardon et de la capacité critique à se remettre en question. Nos collèges sont aussi des communautés de travail où s’accomplit un apprentissage scolaire systématique et exigeant. Chacun est dès lors appelé à faire preuve de responsabilité, de régularité et de persévérance. Il s’agit en l’occurrence de faire prendre conscience aux élèves de la juste signification du devoir accompli et du travail bien fait. En outre, les valeurs du vivre ensemble déterminent celles du travailler ensemble, dans la mesure où l’acquisition des différents savoirs et savoir-faire se réalise dans un climat de réelle coopération en fonction duquel tous sont attentifs à chacun et où chacun est attentif à tous. Pour que ce projet puisse se manifester dans la réalité quotidienne, pour que les mots puissent trouver leur expression vécue, tous les membres de notre communauté doivent être prêts à assumer pleinement leurs missions particulières dans une volonté de transparence et de cohésion.

Le pouvoir organisateur

Le pouvoir organisateur possède un rôle d’animation et de décision, à travers lequel il veille à insuffler l’esprit de l’Evangile et à promouvoir les valeurs chères au Père d’Alzon. De cette manière, il entend assurer le lien entre une tradition reconnue et un avenir espéré. Le pouvoir organisateur veille aussi à ce que l’action de chacun des membres de la communauté participe à la mise en oeuvre du projet éducatif. A cette fin, il développe une concertation et des contacts réguliers avec l’en semble de la communauté.

La direction

La direction applique les orientations définies par le pouvoir organisateur et elle assure une gestion de bon père de famille. A ce titre, elle anime et coordonne le travail de la communauté scolaire : elle est le catalyseur de tous les dynamismes, permettant ainsi de surmonter les inévitables difficultés. La direction garantit par ailleurs le suivi pédagogique des enseignants et des élèves. Dans ce cadre, elle fait preuve d’une attention tout aussi ferme que bienveillante. Lieu de passage obligé de l’information, la direction organise enfin sa diffusion adéquate, sa correcte compréhension et son suivi.

Le personnel enseignant, éducatif, administratif, technique et ouvrier

Les membres du personnel forment une équipe soudée, dont la valeur influence directement la qualité de la formation et de l’éducation offertes aux jeunes. Les membres du personnel travaillent dans un souci de compétence, d’écoute, de convivialité, de dévouement et d’attention aux plus faibles. Ils savent en outre que leur comportement personnel est le meilleur garant de leur autorité naturelle auprès des jeunes. Ils reçoivent les moyens nécessaires pour réaliser leurs tâches et pour assurer leur formation permanente.

Les élèves

C’est aux élèves que le travail d’apprentissage et d’éducation est destiné. En conséquence, ils font preuve d’attention et de respect à l’égard de tous ceux qui collaborent à ce travail. Par ailleurs, l’enthousiasme des élèves doit être à la mesure du dévouement et de la compétence de ceux qui les encadrent. Au fur et à mesure de leur parcours, les élèves deviennent plus autonomes et disposent d’une plus large liberté qui se double d’une plus grande responsabilité à l’égard d’eux-mêmes et surtout des autres, ainsi que d’une volonté de service pour le bien commun.

Les parents

Les parents nous ont confié leurs enfants. C’est une marque de confiance à l’égard de notre communauté éducative. Il est naturel que les parents s’attendent à ce qu’elle s’en montre digne. Ils sont également appelés à jouer un rôle actif et, pour ce faire, ils sont informés tant sur les objectifs éducatifs que pédagogiques poursuivis et sur leur application. Par ailleurs, le travail de l’association des parents est reconnu et encouragé; il constitue en effet un apport indispensable dans la vie de nos collèges.

Une communauté fondée sur Jésus-Christ

Notre communauté présente avec conviction ses valeurs de vie et d’espérance qui sont fondées sur la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, fils de Dieu. Elle met en pratique l’humanisme chrétien dans un climat spirituel où chacun est invité à la réflexion et à la prière, tant personnelle que communautaire. C’est par ses vertus de service, sa qualité d’accueil, son attitude, ses paroles et ses relations avec autrui que notre communauté veut participer à l’avènement du royaume de Dieu. Grâce à l’enseignement dispensé, et en particulier grâce aux cours de religion et aux activités de catéchèse, nos deux collèges souhaitent amener librement les élèves à construire leur être personnel dans la foi au message de Jésus-Christ et à pouvoir en témoigner et en vivre dans la totalité de leur existence. Dans le respect de la liberté de conscience, des aspirations et des difficultés de chacun, notre communauté reste évidemment respectueuse de la dignité de chacun des élèves dont elle a la charge. Pareille perspective implique que nous cherchons d’abord à valoriser les aspects les plus positifs de la personnalité de chaque adolescent et que nous l’invitons à s’inspirer, pour le moins, de l’exemple d’amour que Jésus nous a donné dans sa vie d’homme.

Projet d'établissement

Téléchargez le 20110205 – CAB projet etablissement.

Identification de l’établissement

COLLÈGE d’ALZON, rue de Han 1 à 6927 BURE (TELLIN)
Tél. : 084/36.02.80 – Fax : 084/36.62.49
Site internet : www.dalzon.be– Courriel : administration@dalzon.be
Matricule : 241.8.502.001
Numéro FASE établissement : 2693
Numéro FASE implantation : 5351

Enseignement secondaire de transition général et technique

Population scolaire : de 350 à 400 étudiants.

Options organisées :

  • en transition générale : éducation physique 4h – langues anciennes (latin et grec) – langues modernes – mathématique – sciences
  • en transition technique : sciences sociales et éducatives

Préambule

Le Collège d’Alzon organise un enseignement de transition. Son objectif principal est de donner à ses élèves, outre une formation humaine équilibrée, une formation qui les prépare à l’enseignement supérieur.

Réaliser cet objectif suppose sérieux et rigueur dans les études, sur fond d’exigences bien définies, ainsi que la mise en œuvre des moyens susceptibles de conduire chaque élève à l’épanouissement maximal de ses capacités.

Conformément au projet éducatif et pédagogique du Collège, il s’agit de promouvoir le développement harmonieux de tous, dans le respect de toutes les personnes. Il s’agit aussi de porter attention aux besoins et aux difficultés de chacun. Sur ce point, la petite taille de notre établissement est un atout que nous serons attentifs à exploiter.

Le présent projet d’établissement vise à réaliser, pendant les trois prochaines années, les actions actuellement définies comme prioritaires par et pour notre communauté éducative, en continuité avec les actions déjà entreprises. Ce projet pourra être amendé sur base de l’évaluation périodique de sa mise en œuvre.

La formation intellectuelle

Notre Collège veut former ses élèves dans toutes les dimensions de leur être. Il a pour ambition de former des personnes qui ont des connaissances et des convictions, capables de réflexion et de jugement, et donc des hommes et des femmes en recherche de la vérité et en marche vers une plus grande liberté.

Nous voulons rendre les élèves actifs en leur explicitant les objectifs poursuivis en diversifiant les situations d’apprentissage, en faisant appel au travail de groupe et à la recherche en commun, en instituant des formes d’entraide, en les impliquant dans l’évaluation de leur travail.

Nous développerons et mettrons en valeur les capacités de raisonnement, de questionnement, de réflexion et d’argumentation. Apprendre aux élèves à confronter des points de vue tout en se respectant, peut aussi être une façon d’éduquer à la paix. Nous serons attentifs à la formation d’un esprit critique.

Chacun dans son cours sera attentif à une bonne maîtrise de la langue maternelle. Précision de la formulation et expression nuancée de la pensée feront partout l’objet d’une attention particulière.

On s’efforcera d’aider les élèves à organiser leur travail personnel. Méthode de travail et gestion du temps seront prises en compte dans la formation. Des dispositions différentes pourront être prises selon les niveaux. La mise en place d’un calendrier des contrôles de synthèse pourrait être un objectif concret.

Nous porterons une attention particulière aux élèves en difficulté et mettrons en place pour eux des stratégies pédagogiques spécifiques et un soutien relationnel. Au premier degré, une remédiation sera organisée en français, mathématique et langues modernes.

On s’attachera à harmoniser les pratiques des professeurs par une concertation horizontale et verticale efficace. Chaque coordinateur de branche sera attentif à cette priorité. Dans la mesure du temps disponible, des moments de travail en commun seront ménagés à différentes périodes de l’année.

Le travail des professeurs en équipe s’impose à cause de l’unicité de la personne de l’élève et de la complémentarité des disciplines dans sa formation. Il relève d’une logique d’efficacité, de complémentarité et d’exemplarité.

L’éducation à la citoyenneté responsable, à la solidarité

Notre Collège veut former

  • des personnes fraternelles, ayant le sens du collectif, du partage, de la justice ;
  • des personnes capables de s’insérer dans la société qui est la leur, de participer au développement social et culturel des peuples dont ils font partie, pour que ce monde devienne plus humain, c’est-à-dire, dans une perspective chrétienne, plus conforme au projet de Dieu.

Dans ses cours, chacun aura à cœur de faire réfléchir aux enjeux humains, individuels et sociaux, de certains sujets étudiés dans le cadre des programmes, surtout s’ils sont en rapport avec des problèmes actuels tels la pauvreté, les violences, l’évolution des sciences et les questions éthiques, les technologies de la communication, la mondialisation des échanges, l’utilisation des ressources naturelles, l’avenir de la planète, les droits de l’homme… Un regard chrétien pourra être posé sur ces sujets.

On valorisera les disciplines et les sujets qui mettent en valeur la dimension collective de la vie humaine, par exemple en histoire, géographie, économie, sociologie… ; celles qui éveillent à la dimension spirituelle de l’homme (arts, littérature, philosophie…) ; celles qui éduquent à une façon de vivre en commun (sports collectifs…).

L’occasion sera offerte à nos élèves de faire personnellement l’expérience d’un engagement solidaire par, entre autres :

  • leur engagement dans l’opération « Chococlef » menée au premier trimestre au bénéfice des personnes atteintes de la sclérose en plaques ;
  • leur investissement personnel dans l’équipe du Jeune Magasin du Monde Oxfam ;
  • leur participation à la marche parrainée organisée dans le courant du carême de partage au bénéfice de la recherche contre le cancer.

Une solidarité concrète pourra également se manifester par diverses formes d’entraide au sein de la vie scolaire : au niveau de la formation (tutorat…), au niveau des relations (parrainage des premières en début d’année par les rhétoriciens, accompagnement des nouveaux arrivants…).

Partant du principe que la confiance dans la démocratie se construit à l’école, on impliquera les élèves dans la vie de leur établissement par :

  • l’élection de délégués de classes ;
  • le partage entre élèves les tâches nécessaires ou utiles à l’animation et au confort de la classe ;
  • l’implication des élèves dans l’organisation et les décisions concernant le rythme du travail ;
  • la création d’un esprit de partenariat entre les professeurs et les élèves de la classe ;
  • une évolution dans le sens de contrats didactiques (la façon de travailler et d’apprendre) et sociaux (la façon de vivre ensemble) ;
  • la mise en place de réunions d’évaluation de la vie de la classe, des relations, du travail et des activités.

Dans le but de veiller à une meilleure prise en compte des différentes composantes de notre communauté éducative, nous chercherons à améliorer le fonctionnement des structures de participation.

La formation à la responsabilité citoyenne implique également une attention constante à la qualité de notre environnement scolaire.

Égalité des chances et émancipation sociale

Notre Collège veut éduquer au respect des différences, quelle que soit leur nature.

On apprendra à vivre positivement les diversités sociales, culturelles, religieuses ou intellectuelles. Pour cela, l’établissement se donnera les moyens de cette diversité et veillera en particulier à accueillir des élèves plus pauvres financièrement ou ayant une forme d’intelligence différente. Cet objectif de citoyenneté est aussi la mise en œuvre d’une vision chrétienne de l’homme dont la valeur ne dépend ni de son origine, ni de sa religion, ni de ses résultats scolaires.

Des activités spécifiques, telles la journée d’accueil des premières ou encore la journée de l’amitié, seront organisées dans le but de favoriser des relations humaines de qualité, d’inciter au respect de chacun et réduire le risque de violence dans l’établissement. En cas de problème sur ce dernier point, les interventions visant à mettre un terme aux comportements inadéquats seront déterminées.

Outre leurs objectifs disciplinaires, les différents échanges organisés dans l’établissement (les échanges récurrents avec Stekene pour les élèves de 2e, Zepperen pour les élèves de 5e, mais aussi d’autres échanges ponctuels) poursuivent aussi des objectifs d’ouverture à l’altérité.

On fera le nécessaire pour garantir à tous les élèves l’accès à l’ensemble des activités proposées par l’établissement. Dans cette optique :

  • on sera attentifs à la maîtrise globale des coûts ;
  • on veillera à informer les parents de l’organisation d’activités plus coûteuses suffisamment tôt que pour qu’ils puissent les intégrer dans la gestion de leur budget ;
  • au besoin, on prévoira pour ces activités un plan d’épargne à long terme ;
  • on envisagera favorablement les demandes d’organisation d’activités lucratives permettant aux élèves d’assurer l’autofinancement, au moins partiel, de leurs voyages ;
  • on organisera des mécanismes de solidarité pour assurer une prise en charge des situations les plus difficiles.

L’épanouissement de la personnalité

Dans l’établissement, les relations seront empreintes de simplicité, de cordialité et de franchise.

On se donnera les moyens matériels et organisationnels pour favoriser les rencontres entre élèves et professeurs, les temps de convivialité, l’intérêt des adultes pour les initiatives des élèves…

On cherchera à faire vivre l’école sous la forme d’une communauté (élèves, professeurs, personnels, parents) et à créer une atmosphère animée d’un esprit évangélique de liberté et de charité.

Très concrètement, diverses activités contribueront également à développer l’ensemble de la personnalité :

  • la journée de l’amitié organisée par les rhétoriciens ;
  • la journée sportive en fin de trimestre ou d’année (en tirant parti du nouveau calendrier).
  • les diverses animations culturelles : théâtre (assistance à des spectacles et créations de la troupe du Collège), musique (assistance aux spectacles proposés par les Jeunesses musicales et mise en valeur des talents propres lors d’Alzon en Chansons), cinéma, visites diverses…

L’établissement veillera à proposer des activités parascolaires.

L’épanouissement complet de la personnalité implique aussi une éducation à la volonté et à l’effort. Dans le respect de la personne de chacun, nous encouragerons nos élèves au refus de la médiocrité et à une exigence permanente de qualité.

En corollaire, chaque enseignant aura à cœur de se former pour améliorer sans cesse ses pratiques pédagogiques et éducatives.

Pour nourrir l’intériorité, on prévoira dans la semaine et dans l’année des moments réservés à des démarches chrétiennes.

La technologie et les équipements

Parce qu’elles sont aujourd’hui un élément incontournable de notre univers, de manière volontariste, nous chercherons à intégrer les nouvelles technologies dans notre fonctionnement.

On les utilisera notamment :

  • comme support de l’expression, de la créativité ;
  • comme moyen de communication dans le cadre des contacts avec d’autres établissements ;
  • comme outil de remédiation ;
  • comme aide à divers apprentissages ;
  • et, plus généralement, comme moyen de moderniser et d’améliorer l’enseignement.

On facilitera l’accès des élèves à ces équipements. On fera en sorte qu’ils soient à leur disposition en dehors des heures de cours, notamment pour les élèves qui ne seraient pas équipés à la maison.

On valorisera le matériel existant : salles multimédias, locaux informatiques et matériel mobile.

Chacun aura facilement accès à un matériel de projection, à un équipement audio (lecteurs de cassettes et de CD adaptés à un usage en classe) et à un équipement vidéo.

L’orientation des élèves

Le Collège veillera à accompagner ses élèves dans le choix d’une orientation d’études ou de profession en les faisant réfléchir à la dimension personnelle et collective de leur choix et au projet de vie qu’il comporte.

Au premier degré

Un travail d’orientation est mené au fil du degré par le centre PMS. Ce travail veut d’une part poser le problème et d’autre part donner toute l’information utile de manière à ce que chacun puisse se situer. Une partie du travail se fait en groupe classe, une autre dans des entretiens individuels. À la demande, les élèves et leurs parents peuvent également rencontrer les membres du centre PMS en charge du travail d’orientation dans l’établissement.

Lors d’une séance d’information donnée dans les classes par la direction, les élèves sont consultés sur leur programme idéal et invités à l’analyser avec leurs parents.

Une soirée d’information est organisée dans l’école à l’intention des élèves du premier degré et de leurs parents. Cette soirée est animée par la direction de l’établissement. Professeurs et représentants du centre PMS y sont présents et peuvent répondre aux questions posées.

Le projet de l’élève est communiqué au conseil de classe de fin d’année. Les éventuels commentaires sont communiqués aux élèves et à leurs parents par le bulletin.

Au deuxième degré

Les moyens mis en œuvre au premier degré sont également mis en œuvre au 2e, essentiellement en 4e année : travail de groupe ou individuel avec le centre PMS, séance d’information en classe et consultation des élèves, soirée d’information, analyse par le conseil de classe et commentaires.

De plus, une journée de sensibilisation au projet personnel est organisée pour les élèves de 4e année par le centre PMS et une équipe d’enseignants.

Au troisième degré

Le travail de groupe ou individuel avec le centre PMS se poursuit.

Le personnel de l’établissement est également disponible pour informer et guider les élèves qui le souhaiteraient. En fonction de ce qu’ils savent des projets de leurs élèves, ils pourront dispenser des conseils et proposer un accompagnement adapté.

Le Collège veillera à rendre accessible aux élèves un maximum d’informations susceptibles de les aider dans leur travail d’orientation.

Dans le cadre des possibilités offertes par le décret « Missions », des journées de réflexion sont organisées pour les élèves de 5e et de 6e par le centre PMS en collaboration avec une équipe d’enseignants formés à ce travail.

Les élèves sont encouragés à exploiter les ressources extérieures à l’établissement : contacts avec d’anciens élèves ou avec des professionnels, visite de salons, participation à des journées « portes ouvertes » ou « cours ouverts » d’institutions d’enseignement supérieur, consultation des services d’information et d’orientation de ces mêmes institutions. Sur ce plan, le Collège participe aux soirées d’information organisées par le CIO (UCL).

Le travail personnel encadré demandé aux élèves de 6e se veut également un moyen de s’assurer de la pertinence de choix d’orientation envisagés.

Les liens primaire-secondaire

Notre Collège n’a pas d’école primaire propre. Nos élèves nous viennent donc d’un nombre important d’écoles primaires voisines avec lesquels nous n’avons pas de liens structurels.

Pour les aider au mieux à trouver leur place dans notre établissement et pour faciliter la transition entre le primaire et le secondaire, de multiples initiatives sont prises chaque année :

  • établissement ou maintien de contacts avec les instituteurs des écoles primaires d’où nous viennent des élèves ;
  • organisation d’un après-midi « portes ouvertes » ;
  • organisation de journées qui permettent aux classes primaires qui en font la demande de vivre une journée de cours dans notre Collège ;
  • organisation dans nos murs ou à l’extérieur d’activités communes à certaines de nos classes et à certaines classes d’écoles primaires intéressées ;
  • prise en compte dans la mesure du possible des desiderata des élèves lors de la composition des classes de 1re année ;
  • organisation à la rentrée scolaire d’une journée d’accueil réservée aux seuls élèves de première ;
  • parrainage des élèves de première par les rhétoriciens ;
  • remise du premier bulletin aux élèves de 1re année une semaine avant la remise aux autres classes et organisation d’une rencontre parents-professeurs réservée aux seuls parents de première ;
  • à l’occasion de la remise du premier bulletin, organisation en collaboration avec l’Association des Parents d’un souper destiné à permettre aux parents d’élèves de première année de faire connaissance.

La forme spécifique du 1er degré en trois ans

Après analyse des difficultés rencontrées, une grille de cours est proposée à l’élève de manière à lui permettre de se remettre à niveau dans les matières qui ont posé problème.

Durant l’année complémentaire, la situation de l’élève sera régulièrement évaluée. Au besoin, des dispositions spécifiques seront prises, éventuellement avec l’aide du PMS.

L’intégration d’élèves de l’enseignement spécial

Le Collège est disposé à accueillir, comme il le fait déjà, des élèves présentant un handicap.